es | ca | en | fr

Aquarium de Barcelona

menu

Aquariums méditerranéens

 

L’Aquàrium de Barcelona représente l’infrastructure la plus importante dédiée aux fonds marins méditerranéens à l’échelle internationale. Pour le découvrir sans mouiller votre maillot, nous vous proposons une immersion tojours plus profonde à travers 14 aquariums représentatifs des différentes communautés de la Méditerranée.

Dans chaque aquarium, vous pourrez apprendre à connaître les espèces les plus caractéristiques. Entre les aquariums, vous pourrez également assister à deux reconstitutions de zones protégées des côtes espagnoles, le delta de l’Èbre et les îles Mèdes, et arpenter le tunnel en méthacrylate qui traverse l’Océanarium, où vous aurez l’impression de nager à côté des requins.

 

Communauté de côte rocheuse peu profonde

Les nombreuses fissures des milieux rocheux, peu profonds et proches de la côte sont le refuge d’un nombre important d’organismes. Cette zone se distingue par ses eaux transparentes, très oxygénées et généralement plus chaudes que celles des couches inférieures. Nous trouvons ici une végétation photophile, c’est-à-dire qu’elle a besoin de beaucoup de lumière, comme par exemple les algues vertes et brunes. Il s’agit en général d’une zone qui présente un haut degré d’hétérogénéité biologique.
Les animaux qui habitent ces milieux développent des mécanismes de défense comme des épines associés à des glandes venimeuses et adoptent également des couleurs cryptiques (pour se dissimuler dans le milieu naturel). Beaucoup d’animaux cherchent également refuge dans les crevasses et dans les anfractuosités des roches, comme la célèbre murène (Muraena helena).
Parmi les nombreux invertébrés marins qui vivent sur les roches ou cachés dans leurs crevasses, se trouve l’anémone à beignets (Anemonia sulcata) du groupe des célèbres méduses qui possèdent toutes un mêmes système de défense : les cnidocystes, des cellules urticantes qu’elles expulsent quand on les touche et qui entrent dans la peau.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Cystoseira mediterranea, Coralina elongata

Faune: Murène de Méditerranée (Muraena helena), actinie pourpre (Actinia equina), datte de mer (Lithophaga lithophaga), Clathrina clathrus, Arbacia lixula, oursin (Paracentrotus lividus), oursin violet (Sphaerechinus granularis), sar commun (Diplodus sargus), sar à grosses lèvres (Diplodus cervinus), sargue (Diplodus annularis), sar à téte noire (Diplodus vulgaris), bar tacheté (Dicentrarchus punctatus), crénilabre paon (Symphodus tinca), saupe(Sarpa salpa), Tripterygion melanurus, baveuse (Blennius gattorugine).

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 90,56 m3
Température: 14-18 ºC
Lumiere: Importante
Zonation: (0-15m) Milieu-Infralittoral

 

comunitat-de-costa-rocosa-aquarium-barcelona

Communauté de côte sableuse peu profonde

Les zones sableuses, apparemment désertes, accueillent une foule d’espèces marines.
Le faune et la flore des communautés de côte sableuse sont plus pauvres que celles de la côte rocheuse ou tout au moins plus difficiles à voir : tout est enfoui. Les zones sableuses abritent de nombreux organismes qui se sont adaptés à vivre enfouis dans le sable.

En ce qui concerne les poissons, ces zones sableuses sont le règne des poissons plats, des raies, des grondins et des araignées de mer. Des poissons aux couleurs brunes parsemées de petits points blancs et d’autres couleurs foncées (coloration cryptique) si bien camouflés dans le sable qu’il est très difficile de les voir. Souvent, on ne s’aperçoit de leur présence qu’en voyant une légère silhouette dans le sable ou deux petits yeux qui bougent rapidement chacun de leur côté. Quant aux invertébrés, les plus nombreux sont les palourdes qui vivent enfouies avec les escargots de mer, les seiches, les étoiles de mer, les ophiures, les holothuries et une foule de crustacés qui se cachent dans le sable.

Par ailleurs, des phanérogames commencent à apparaître dans ces zones, ce sont des plantes supérieures qui favorisent l’établissement de toute une faune associée composée de poissons et d’invertébrés marins qui auraient du mal à vivre sans ces cachettes idéales qui leur fournissent les moyens de subsister.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Rouget de rocher (Mullus surmuletus), Cerianthus membranaceus, Venus verrucosa, boudin de mer noir (Holothuria tubulosa), Astropecten spinulosus, Callionymus festivus, turbot (Psetta maxima), rombou podas (Bothus podas), sole commune (Solea vulgaris), rason (Xyrichthis novacula), aigle de mer (Myliobatis aquila).

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

  • Volume: 8,04 m3
  • Température: 14-18 ºC
  • Lumière: Importante
  • Zonation: (0-15m) Milieu Infralittoral

comunitat-de-costa-sorrenca-aquarium-barcelona

Le delta de l’Èbre

Dans les lagunes côtières du delta, l’eau douce et l’eau de mer se mélangent créant ainsi un milieu aux caractéristiques très particulières.

Le Delta de l’Èbre situé à l’extrême sud-est de la Catalogne, d’une superficie d’environ 350 km² est un parc naturel protégé car il constitue un habitat particulier pour les organismes marins ainsi que pour les nombreux oiseaux marins migrateurs qui ont l’habitude de s’y établir temporairement.

Il constitue un passage intermédiaire entre les eaux douces (apportées par l’Èbre) et les eaux marines et par conséquent, en se jetant dans la mer les eaux douces se mélangent progressivement aux eaux marines dont elles réduisent salinité créant ainsi une série de milieux d’une salinité intermédiaire et fluctuante qui ne favorise pas la vie de différents organismes qui habitent cet espace.

Grâce à une régulation efficace de leurs fluides internes, les différentes espèces qui habitent le Delta peuvent supporter des baisses et des augmentations de la salinité relativement élevées. Cependant, d’autres espèces, en plus d’occuper la zone de transition (ou de mélange des eaux), tentent de s’adapter totalement soit dans les eaux douces, soit dans les eaux marines. Ce sont les espèces qui réalisent les migrations, comme par exemple l’anguille d’Europe (Anguilla anguilla).

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Enteromorpha prolifera, Dictyota dichotoma, caulerpe (Caulerpa prolifera)

Faune: Virgularia mirabilis, squille (Squilla mantis), coque (Rudicardium tuberculatum), oeuf de Grisard (Echinocardium cordatum), esturgeon d’Europe (Acipenser sturio), petite vive (Trachinus vipera), mulet à grosse tête (Mugil cephalus), dorade marbré (Pagellus mormyrus), maigre commun (Argyrosomus regius), dorade (Sparus aurata), anguille d’Europe (Anguilla anguilla).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 110,84 m3
Température: 16-23 ºC
Lumière: Importante

 

delta-ebro-aquarium-barcelona

 

Communauté des grottes et des crevasses

La croissance progressive des algues incrustantes s’est traduite par la formation de petites infractuosités sur les roches créant ainsi un habitat idéal pour de nombreux poissons et invertébrés. Généralement, l’érosion des eaux forme toute une série de tunnels et de couloirs connus sous le nom de grottes sous-marines qui forment un paysage très particulier qui se distingue par une pauvreté généralisée d’organismes.
Au fur et à mesure qu’on avance à l’intérieur de ces lieux où la faible quantité de lumière empêche la croissance de la vie végétale, la faune des parois s’appauvrit jusqu’à pour ainsi dire disparaître complètement. Il en est de même pour d’autres paramètres : l’oxygène, la température et les nutriments sont plus rares à l’intérieur.

Par contre, dans les tunnels grâce aux courants marins qui favorisent la circulation de l’eau, les parois présentent une faune plus riche composée surtout d’animaux invertébrés filtrants. Il en est pour ainsi dire de même dans les fissures et les surplombs où même s’ils ne sont pas complètement fermés, il entre très peu de lumière, ce qui en fait l’habitat préféré ou la cachette idéale d’un certain nombre d’organismes.
On peut donc rencontrer des espèces pour qui ces lieux sont un refuge, comme le congre par exemple, d’autres par contre l’utilisent comme habitat préféré dans lequel elles vivent normalement comme c’est le cas des langoustes. Ces endroits sont également fréquentés par des poissons saisonniers comme les apagons et même certains gobies.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Lithophyllum expansum, Peyssonnelia rubra.

Faune: Crambe crambe, Clathrina clathrus, serpule (Serpula vermicularis), petite cigale de mer (Scyllarus arctus), etoile de mer épineuse (Marthasterias glacialis), faux corail (Myriapora truncata), ascidie rouge (Halocynthia papillosa), mérou noir (Epinephelus marginatus), corb du Cameroun (Sciaena umbra), crénilabre paon (Symphodus tinca).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 16,46 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Faible
Zonació: (0-15 m) Infralittoral

Communauté de posidonie

La posidonie (Posidonia oceanica), plante endémique à la Méditerranée aux feuilles rubanées, forme des prairies ondulées où de nombreuses espèces trouvent nourriture et abri.

Les prairies de posidonie (Posidonia oceanica) représentent l’une des communautés les plus caractéristiques du littoral Méditerranéen. Elles se développent de préférence sur des fonds sableux au relief plat, dans les zones abritées de la côte, des premiers mètres sous la surface jusqu’à 35 mètres de profondeur. Les feuilles rubanées de presque 1 mètre de longueur de cette plante supérieure, qui n’est pas une algue, sont regroupées en faisceaux de 5 à 7 feuilles. Grâce à une épaisse frondaison, cette plante tapisse les fonds et forme des prairies comme le font les graminées terrestres cultivées en mono-culture. Elle joue un rôle essentiel pour la vie marine car elle produit une grande quantité de matière organique (aliment) et d’oxygène (1 m2 de feuilles produit 10 litres environ d’oxygène par jour). Par conséquent, elle enrichit considérablement d’autres écosystèmes.

Elle forme également des récifs dans de nombreuses baies ce qui diminue leur érosion et leur disparition. Cette plante abrite d’autres organismes comme des algues ou des animaux et plus particulièrement des bryozoaires et des hydrozoaires qui s’installent sur ses feuilles et forment le “filtre épiphyte”. Elle accueille également toute une série de poissons et d’invertébrés qui se nourrissent des feuilles et où ils trouvent un gîte hospitalier pour se reproduire. De même, les sédiments favorisent le développement des mollusques bivalves et de toute une foule de vers. Elle est actuellement en importante régression à cause des rejets de polluants, des aménagements portuaires, de la pêche (interdite) au chalut, de l’aquaculture, du mouillage des embarcations dont les ancres arrachent les plaques d’herbiers et par l’invasion d’espèces d’algues exotiques.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore: Padina pavonica, Halimeda tuna, Jania rubens

Faune: Cliona viridis, Sertularia perpusilla, sabelle (Sabella pavonina), oreille de mer (Haliotis lamellosa), lièvre de mer (Aplysia fasciata), seiches (Sepia officinalis), étoile de mer (Asterina gibbosa), oursin (Paracentrotus lividus), castagnole (Chromis chromis), hippocampe à museau court (Hippocampus hippocampus), siphonostome (Syngnathus typhle), syngnathe aiguille (Syngnathus acus), étoile de mer rouge (Echinaster sepositus), saupe (Sarpa salpa).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 5,85 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Importante -moyenne
Zonació: (5-25 m) Infralittoral

 

comunidad-de-posidonia-aquarium-barcelona

Les herbiers peu profonds

Dans les eaux peu profondes et tranquilles, des plantes supérieures et des algues forment de vastes prairies qui abritent une vie marine d’une rare richesse.

Ces eaux se distinguent parce qu’elles sont moins agitées et qu’elles reçoivent moins de lumière que les eaux de surface. La réduction progressive de la lumière provoque une modification de la végétation et du paysage en général. Les espèces végétales d’algues et les plantes marines sciaphiles, qui aiment l’ombre, remplacent progressivement les photophiles, c’est-à-dire celles qui ont besoin de lumière. On trouve également des algues vertes qui colonisent cet endroit grâce aux rhizoïdes ou petites racines qui les fixent au substrat. L’accumulation de leurs feuilles ou feuillages qui tombent et qui se décomposent rend le fond vaseux. La faune qui habite cette communauté végétale se compose d’environ 50 espèces dont les gobies, les rougets de roche, les baveuses (blennies), etc). Parfois, certaines formes juvéniles d’espèces littorales se réfugient dans ces herbiers.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Caulerpe (Caulerpa prolifera), cymodocée (Cymodocea nodosa), Zostera nana.

Faune: Verongia aerophoba, Actinia cari, Elysia timida, spirographe (Spirographis spallanzani), lépadogastère de Gouan (Lepadogaster lepadogaster), rouget de rocher (Mullus surmuletus), Tripterygion melanurus, gobie ensanglanté (Gobius cruentatus), castagnole (Chromis chromis), girelle paon (Thalassoma pavo), demoiselle (Coris julis).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 7,02 m3
Température: 14-18 ºC
Lumiére: Moyenne – fable
Zonation: (0-15 m) Infralittoral

 

algares-de-poca-profundidad-aquarium-barcelona

Communauté de pré-coralligène

Quand la lumière se raréfie, les plantes vertes sont remplacées progressivement par des colonies d’animaux encroûtants qui forment un habitat particulier.

Les étages qui précèdent la communauté de coralligène composent le pré-coralligène, considéré comme une zone de transition qui se distingue par sa grande richesse biologique. La lumière qui pénètre dans l’eau est progressivement absorbée et s’atténue rapidement quand la profondeur augmente, ce qui oblige les algues à occuper des espaces ciblés. Elles s’établissent donc sur différentes zones de préférence selon l’intensité et la qualité de la lumière qui arrive dans ces zones. Les organismes qui les habitent présentent des couleurs rougeâtres grâce auxquelles ils peuvent se camoufler dans un milieu où la lumière rouge n’arrive pas.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Codium boule (Codium bursa), Codium vermilara, Cladophora pellucida.

Faune: Axinella damicornis, clione jaune (Cliona celata), Eunicella singularis, Bonellia viridis, pétoncle (Chlamys varia), Lima lima, langouste rouge (Palinurus elephas), Antedon mediterranea, congre commun (Conger conger), baveuse papillon (Blennius ocellaris), petite rascasse (Scorpaena notata), serran écriture (Serranus scriba), serran chèvre (Serranus cabrilla), rascasse brune (Scorpaena porcus).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 5,85 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Moyenne – faible
Zonation: (15-25 m) Infralittoral-circalittoral

 

comunidad-de-precoraligeno-aquarium-barcelona

Communauté de coralligène

Les zones rocheuses et peu éclairées de la Méditerranée sont habitées par une intéressante communauté d’algues calcaires qui se développent sur des plans horizontaux contigus pour profiter de la faible lumière. Ces zones sont également peuplées de grandes gorgones multicolores.

Le coralligène de la Méditerranée se distingue parce qu’il s’agit d’une zone colonisée par un grand nombre d’algues calcaires dans lesquelles se développent d’autres organismes invertébrés suspensivores dont des éponges, ascidies, bryozoaires et des gorgones, qui présentent une riche variété de couleurs rouges, jaunes, roses et oranges. La diminution de la lumière est l’un des facteurs clés pour le développement de ces algues, favorisé par la disparition d’autres algues qui elles ont besoin de lumière pour se développer et qui sans aucun doute, les annuleraient. D’autre part, la calcification les dote de la résistance nécessaire pour ne pas être dévorées par certains herbivores. Même si elles se développent assez lentement, elles luttent entre elles pour obtenir le maximum de lumière, elles occupent donc d’une façon particulière des plans horizontaux, elles se recouvrent et se superposent même les unes sur les autres.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore: Lithophyllum expansum, Mesophyllum lichenoides, Plocamium cartilagineum.

Faune: Ircinia oros, Petrosia ficiformis, gorgone rouge (Paramuricea clavata), corail rouge (Corallium rubrum), homard européen (Homarus gamarus), grande cigale (Scyllarides latus), ophiotrix à piquants minces (Ophiothrix fragilis), Astrospartus mediterraneus, Holoturia forskali, congre commun (Conger conger), barbier hirondelle (Anthias anthias), roi des rougets (Apogon imberbis), gorgone orange (Leptogorgia sarmentosa), Saint-Pierre (Zeus faber).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 7,02 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Faible
Zonation: (25-45 m) Infralittoral

 

comunidad-coraligeno-aquarium-barcelona

Communautè de zone intertidale

Bravant les dures conditions de la zone intertidale caractérisée par l’incessant va-et-vient des vagues, vit un nombre étonnamment élevé d’organismes.

La zone intertidale se caractérise par le fait d’être la zone d’influence des marées bien qu’en Méditerranée elles sont assez réduites (20 cm maximum). Parfois, du fait de la dynamique marine (généralement les vagues), ces zones restent momentanément sans eau. Les invertébrés qui les habitent se sont adaptés à cette situation et ils peuvent retenir l’eau dans leur organisme ce qui leur permet de survivre jusqu’au retour de la marée haute. Par contre, les poissons sont obligés de se déplacer périodiquement avec le va-et-vient des vagues. D’autre part, les zones turbulentes présentent une richesse d’espèces plus faible que les zones à eaux calmes dont la stabilité favorise le développement d’un nombre beaucoup plus important d’espèces.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore : Lithophyllum incrustans, Cystoseira mediterranea, Hypnea musciformis.

Faune: Sycon raphanus, Sertularella ellisi, moule de la Mediterranée (Mytilus galloprovincialis), balanne comune (Balanus perferatus), crabe verruqueux (Eriphia verrucosa), actinie pourpre (Actinia equina), sar à tête noire (Diplodus vulgaris), oblade (Oblada melanura).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 90,20 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Importante
Zonation: Milieu Infralittoral

 

comunidad-de-zona-intermareall-aquarium-barcelona

Une petite bouchée de mer

Beaucoup d’organismes ont peu de contact avec le fond marin, ils passent leur temps à flotter ou à nager dans l’immensité de la mer.

La communauté pélagique concerne les organismes marins qui nagent ou qui flottent en « pleines eaux » ou sur la plate-forme continentale. Il s’agit d’une communauté qui ne dépend pas du fond marin mais qu’elle visite occasionnellement. Généralement, les poissons de cette communauté présentent des couleurs argentées, des formes fuselées et sont dotés d’une puissante musculature qui leur permet de nager rapidement. Souvent, le dessus du corps est foncé et le dessous plus clair pour se confondre avec le fond marin ou avec la clarté du soleil.

Certaines espèces vivent regroupées dans des grands bancs pour se protéger des prédateurs et pour chasser plus efficacement. Ce sont les espèces grégaires. D’autres par contre, sont solitaires, elles ne fréquentent leurs congénères qu’occasionnellement et chassent en solitaire.
La communauté benthique est formée par des organismes qui dépendent essentiellement du fond marin où ils trouvent souvent abri et nourriture. Normalement, les poissons de cette communauté tentent de se camoufler dans le fond et c’est pourquoi ils présentent des couleurs brunâtres avec des taches foncées, leur queue est plus arrondie pour ne pas créer de turbulences quand ils nagent et passer ainsi inaperçus.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Poisson volant (Exocoetus volitans), exocet aile noire (Hirundichthys rondelettii), thon rouge (Thunnus sp.), louvareau (Luvaris imperialis), maquereau commun (Scomber sp.), requin pelerin (Cetorhinus maximus), sardine commune (Sardina pilchardus), anchois commun (Engraulis encrasicholus), petite roussette (Scyliorhinus canícula), saurel (Trachurus trachurus), palomine (Trachinotus ovatus).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

  • Volume: 39,28 m3
  • Température: 14-18 ºC
  • Lumière: Importante – moyenne
  • Zonation: Infralittoral-circalittoral

 

un-pellizco-de-mar

Communauté de corail rouge

Actuellement relégué aux cavités rocheuses des eaux de la Méditerranée, le délicat corail rouge partage son habitat avec une communauté singulière d’organismes marins.

Cette communauté est présente dans les crevasses, entrées de grottes et éboulis rocheux où la lumière est suffisamment amortie pour que le composant algal soit réduit voire même nul. Cette communauté comprend de grandes colonies de bryozoaires, d’éponges, d’ascidies, d’hydraires et de polychètes dont le développement dépend également de la nourriture disponible. Elle représente en outre, l’un des plus beaux éléments paysagers des fonds marins.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Corail rouge (Corallium rubrum), Spirastrella cunctatrix, Leptosammia cuvieri, Dendrophyllia ramea, Parazoanthus axinellae, Dendrodoris grandiflora, Protula tubularia, barbier hirondelle (Anthias anthias), labre môlé (Labrus bimaculatus), baveuse papillon (Blennius ocellaris), Roi des rougets(Apogon imberbes), bécasse de mer (Macroramphosus scolopax).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 2,61 m3
Température: 14-16 ºC
Lumière: Faible
Zonation: (20-60 m) Infralittoral-circalittoral

 

corall-vermell

Les îles Mèdes

Les îles Mèdes sont l’une des plus importantes réserves de flore et de faune marines de la Méditerranée occidentale. Ce petit archipel formé par sept îlots calcaires et quelques récifs, d’une superficie totale de 21,50 hectares se trouve à un mille de la côte, face à la plage de l’Estartit.

Depuis 1990, les îles Mèdes sont classées Zone Protégée. Il s’agit du plus important parc marin de Catalogne. Cette Réserve Marine est un lieu d’intérêt exceptionnel pour observer les poissons qui, grâce à l’interdiction d’exploitation de ses ressources, ont vu leur nombre, variété et taille augmenter. D’autre part, une zone protégée doit faire face aux problèmes découlant d’une fréquentation trop importante de plongeurs.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Flore: Posidonie (Posidonia oceanica), Cystoseira mediterranea.

Faune: Invertébrés: éponges rouges (Hymeniacidon sanguinea), éponges tubuliares jaunes (Verongia aerophoba), moule de la Mediterranée (Mytilus galloprovincialis).
Poissons: Franfré rascas (Polyprion americanus), congre commun (Conger conger), baliste (Balistes carolinensis), rascasse rouge (Scorpaena scrofa), mérou noir (Epinephelus marginatus).
Oiseaux: Goéland pontique (Larus cachinnans), grand cormoran (Phalacrocorax carbo), cormoran huppé (Ph.aristotelis), aigrette garzette (Egretta garzetta), bihoreau gris (Nycticorax nycticorax), héron cendré (Ardea cinerea).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 125,32 m3
Température: 14-18 ºC
Lumière: Moyenne – faible, Fibre optique
Zonation: Infralittoral-circalittoral

 

19-les-ille-medes

La vie du benthos

Benthos, un terme issu du grec classique « bénthos » qui veut dire « fond » et fait référence à l’ensemble des organismes qui vivent dans les fonds marins, qu’ils y soient fixés, à demi-enterrés ou qu’ils s’y déplacent sans trop s’en éloigner.

Depuis les fonds rocheux aux fonds sableux, en passant par les eaux claires aux profondeurs plongées dans l’obscurité, le benthos est représenté par une grande diversité de milieux ambiants accueillant des organismes qui adoptent bien souvent des formes surprenantes.

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

  • Volume: 5,85 m3
  • Température: 14-18 ºC
  • Lumière: Faible

 

Pulpo