es ca en fr

Guide des espèces

Corail rouge

Nom scientifique: Corallium rubrum

DESCRIPTION :
Le corail rouge est un cnidaire ou cœlentéré colonial, une branche de corail est formée de nombreux animaux (les polypes) qui composent une colonie. Les branches sont rouges et les petits polypes blancs et présentent 8 petits tentacules.
Taille maximale : 50 cm.

BIOLOGIE:
Comme tous les coraux, il s’agit d’un animal colonial composé d’un ensemble de petits polypes qui construisent une structure calcaire pour se protéger.
Le corail rouge se nourrit de plancton par l’intermédiaire de la filtration.
Reproduction mixte : après fécondation des ovules, les femelles rejettent les larves qui vont se fixer dans le substrat pour former une nouvelle colonie qui grandira par l’intermédiaire de la reproduction asexuée par bourgeonnement.

HABITAT:
Le corail rouge se développe à des profondeurs moyennes d’entre 50 et 200 mètres dans des zones de courants permanents, dans des grottes peu éclairées et dans des fissures.

DISTRIBUTION:
Le corail rouge se trouve dans toute la Méditerranée. Il s’agit d’une espèce qui actuellement ne se développe pour ainsi dire que dans cette mer. On peut la rencontrer en Méditerranée occidentale et en Atlantique.

STATUT:
Aujourd’hui, les colonies de corail rouge sont pour ainsi dire détruites et en complète régression suite à leur exploitation abusive. En Catalogne, le corail rouge est une espèce protégée par le décret 389/2004 du 21 septembre qui réglemente la pêche du corail rouge (Corallium rubrum) dans les eaux territoriales de la côte catalane.

CURIOSITÉS:
Depuis des siècles, le corail rouge est une espèce très appréciée et méconnue à la fois. On pensait qu’il s’agissait d’un minerai ou d’une plante. La découverte des plus anciens objets de corail remonte à 1908, date à laquelle fut trouvé à Wiesbaden (Allemagne), le squelette d’un homme qui portait des petites perles de corail d’environ 25000 ans d’ancienneté. Des objets divers de corail ont également été découverts dans les tombes des pharaons. Les Romains quant à eux, utilisaient le corail rouge comme talisman contre différentes maladies. La religion chrétienne a fait de la couleur rouge du corail le symbole du sang du sacrifice du Christ et au Moyen Âge, il était d’usage de porter dans sa bourse quelques morceaux de corail rouge pour chasser les mauvais esprits et les sorcières. Jusqu’au début du XIXe siècle, on pensait que le corail rouge était une plante pétrifiée toujours en pleine floraison.