es ca en fr

Aquariums tropicaux

 

Sous la mer, un monde fascinant de couleurs s’ouvre à nous. Il s’agit des récifs coralliens, des créations architecturales certes étranges mais d’une beauté époustouflante, érigées par de petits invertébrés coloniaux, les coraux. Pour vous faire voyager dans les mers tropicales sans prendre l’avion, L’Aquàrium de Barcelona les a transposées dans 7 aquariums où évoluent les espèces les plus caractéristiques.

 

tropical-aquarium-barcelona-4 tropical-aquarium-barcelona-6 tropical-aquarium-barcelona-5 tropical-aquarium-barcelona-7 tropical-aquarium-barcelona tropical-aquarium-barcelona-3 tropical-aquarium-barcelona-2 acuarios-tropicales-aquarium-barcelona-6

 

Requins tropicaux

Les requins ce sont des poissons qui vivent dans presque toutes les mers du monde. On peut les trouver aussi bien dans les eaux chaudes des mers tropicales, que dans les eaux froides polaires.
Dans les mers tropicales se concentre une grande diversité de requins ; certains d’entre eux reposent la plupart du temps entre les récifs de corail, d’autres nagent constamment en pleine mer, à la recherche d’aliments.

 

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

 

Faune : Requin à aileron noir (Carcharhinus melanopterus), requin pointe blanche (Triaenodon obesus), Napoléon (Cheilinus undulatus), Apolemichthys xanthotis, papillon à tête jaune (Chaetodon xanthocephalus), lalo damier (Halichoeres hortulanus), Larabicus quadrilineatus, holacanthe à front jaune (Pomacanthus asfur), Pseudochromis dutoiti, Pseudochromis flavivertex, chirurgien à épaulette oranges (Pseudochromis olivaceus), Pseudochromis sankeyi, Pseudochromis springeri.

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

  • Volume: 156,85 m3
  • Température: 23-27ºC
  • Lumière: Importante
  • Zonation: Infralittoral

Le récif de corail tropical

Les coraux, ces colonies d’animaux microscopiques d’apparence végétale, construisent des structures qui forment des récifs et des îles. Ce sont de grands architectes de la nature.
Les récifs sont, d’un point de vue biologique, des structures construites par des organismes vivants d’apparence végétale, qui modifient les caractéristiques physiques et écologiques du milieu où ils se développent. Ils agissent en quelque sorte comme des digues ou des barrières créant ainsi des zones d’eaux agitées et des zones d’eaux calmes. Les récifs coralliens sont l’un des écosystèmes les plus productifs de la terre et probablement l’un des plus complexes puisqu’ils permettent d’entretenir de nombreuses relations entre les différentes niches écologiques.

Généralement, les récifs se trouvent entre les latitudes 30° Nord et 30° Sud sauf les récifs des îles Bermudes (latitude 32° Sud) qui sont influencés par les courants du Gulf Stream qui leur apportent des eaux chaudes. Le développement des récifs coralliens est lié à trois facteurs essentiels : des eaux relativement chaudes (au-dessus de 20°C), des eaux peu profondes (de 60 à 80 m) et enfin des eaux propres ne contenant pas de sédiments inorganiques, généralement apportés par les fleuves. Un des facteurs qui est également lié au taux de croissance des récifs est leur symbiose avec certaines algues vertes unicellulaires, les zooxanthelles qui en vivant à l’intérieur des cellules des coraux favorisent une croissance plus importante de la structure grâce à un échange actif des éléments nutritifs.

 

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

 

Faune: Coraux: Actinodiscus sp., Dentronephthya sp., Discosoma sp., Euphyllia glabrescens, Goniopora stokesi, Hypolysmata grabhami, Parazonathus axinella, Rhodactis sp., Sarcophyton sp., Seballastrea magnifica, Sinularia flexibilis, Sinularia polydactyla, Sphaerella Krempfi, Zoanthus sociatus.

Poissons: Labre à queue jaune (Anampses meleagrides), demoiselle bleue (Chromis viridis), langouste (Panulirus sp.), poisson clown (Amphiprion ocellaris), chirurgien bleu (Paracanthurus hepatus), pterapogon (Pterapogon kaudermi).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

  • Volume: 2,61 m3
  • Température: 23-27 ºC
  • Lumière: Importante
  • Zonation: Infralittora

La mer des Caraïbes

Le grand nombre d’espèces de poissons endémiques à cette mer met en évidence l’isolement biogéographique des Caraïbes.

Les récifs atlantiques les plus représentatifs sont sans aucun doute ceux de la mer des Caraïbes avec les côtes et les îles qui l’entourent. L’archipel des Caraïbes, également connu sous le nom d’Archipel des Antilles, s’étend sur environ 2960 km d’est en ouest et sur environ 1440 km du nord au sud. Les récifs des Caraïbes se dressent comme une montagne sur le fond marin mais sans jamais atteindre la surface et se développent de préférence vers la haute mer.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Chirurgien marron (Acanthurus bahianus), pourceau espagnol (Bodianus rufus), Cantherines macroceros, coné ouatalibi (Cephalopolis fulva), Halichoeres cyanocephalus, Halichoeres garnoti, donzelle arc en ciel (Haliochoeres radiatus), demoiselle beauté (Holacanthus tricolor), Ogcocephalus corniger, badèche créole (Paranthias furcifer), barbaray rouge (Pseudupeneus maculatus), poisson nettoyeur (Labroides dimidiatus), sélène (Selene vomer).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 11,48 m3
Température: 23-27 ºC
Lumière: Importante
Zonation: Infralittoral

 

La grande barrière de corail. Australie

La “Grande Barrière de Corail” est l’habitat d’une grande diversité de poissons et d’invertébrés tropicaux. Elle s’étend sur plus de 2000 km. Il s’agit de la seule structure vivante visible depuis la Lune.

L’Australie est une île immense située entre l’Océan Pacifique et l’Océan Indien, mais étant donné sa superficie, on considère qu’il s’agit d’un continent. Elle s’étend sur 4000 km d’est en ouest et sur 3200 km du nord au sud. « La Grande Barrière de Corail » se trouve au nord-est de l’île. Il ne s’agit pas d’un seul récif mais de tout un ensemble d’environ 2000 récifs côtiers de 8 km2 chacun.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Assessor flavissimus, chétodon à selle (Chaetodon ephippium), chétodon à croissant (Chaetodon lunula), Chaetodon rafflesi, Chaetodon rainfordi, Chaetodontoplus personifer, chromis de la grande barrière (Chromis nitida), coris à queue jaune ou girelle rouge (Coris gaimard), Hemitaurichthys polylepis, Chirurgien bleu (Paracanthus hepatus), barbet moitié-moitié (Parupeneus barberinoides), Pseudochromis novaehollandid, Thalassoma lutescens, poisson arlequin (Lienardella fasciata), hénioche commun (Heniochus acuminatus).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 11,48 m3
Température: 23-27 ºC
Lumière: Importante
Zonation: Infralittoral

 

La mer Rouge

Dans cette mer tropicale, chaude et très saline, située entre l’Afrique et le Moyen-Orient, vivent de vastes communautés de coraux.

La Mer Rouge, d’une superficie de 430.000 km2, doit son nom à la présence d’une algue rouge flottante la Trichodesmium erythraeum, qui souvent prolifère à la surface de ses eaux en formant des groupes de plaques rouges et rosâtres. Située entre l’Afrique et le Moyen-Orient, la mer rouge se caractérise par une forte salinité, 42‰ due à la petite quantité d’eau douce apportée par les fleuves et à l’importante évoporation de sa surface.

La faune qui habite cette mer est extraordinairement diverse. Elle est même réputée être plus riche en coraux, poissons et autres organismes marins que l’Océan Indien. Son isolement a donné lieu à l’apparition d’espèces endémiques, c’est-à-dire qui ne vivent que dans cette région.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune : Requin à aileron noir (Carcharhinus melanopterus), requin pointe blanche (Triaenodon obesus), Napoléon (Cheilinus undulatus), Apolemichthys xanthotis, papillon à tête jaune (Chaetodon xanthocephalus), lalo damier (Halichoeres hortulanus), Larabicus quadrilineatus, holacanthe à front jaune (Pomacanthus asfur), Pseudochromis dutoiti, Pseudochromis flavivertex, chirurgien à épaulette oranges (Pseudochromis olivaceus), Pseudochromis sankeyi, Pseudochromis springeri.

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 11,48 m3
Température: 23-27ºC
Lumière: Importante
Zonation: Infralittoral

 

Poissons venimeux et agressifs

Pour se défendre de leurs prédateurs, beaucoup d’espèces ont développé des mécanismes comme par exemple des épines venimeuses, des décharges électriques ou ont un comportement agressif. Certaines signalent même le danger qu’elles représentent par l’intermédiaire de couleurs vives.

Parmi les nombreux organismes qui habitent les récifs coralliens beaucoup ont acquis des mécanismes pour la défense active qui bien souvent et de façon accidentelle, peuvent représenter un danger pour les humains même si en apparence, ce sont des organismes pacifiques et d’une singulière beauté. Des épines venimeuses, des décharges électriques et même des comportements agressifs sont quelques exemples des mécanismes de défenses les plus utilisés dans cet environnement. Certaines espèces signalent le danger qu’elles représentent par l’intermédiaire d’une coloration très vive de leur peau, par contre, d’autres modifient leurs couleurs pour passer inaperçues et se confondre dans leur milieu naturel, il en est même qui imitent d’autres poissons redoutés de l’écosystème.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Pterois ocellé (Dendrochirus biocellatus), Dendrochirus brachypterus, poisson-coffre jaune (Ostracion cubicus), poisson armée (Dendrochirus zebra), poisson pierre (Synanceia verrucosa), poisson scorpion (Pterois volitans), poisson coffre (Lactoria cornuta).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 11,48 m3
Température: 23-27 ºC
Lumière: Importante – moyenne
Zonació: Infralittoral

 

L´atoll tropical

Les atolls tropicaux sont des îles en forme d’anneau constituées de récifs coralliens à l’intérieur desquels se trouve un lagon aux eaux chaudes et calmes.

L’atoll tropical est le récif corallien le plus connu et le plus populaire de par sa forme en anneau enfermant un lagon central aux eaux chaudes, profondes de 30 à 80 m. Généralement ce lagon communique avec la haute mer par des passes où circule l’eau poussée par les vagues. L’origine et la formation des atolls ont fait l’objet d’études et de divergences d’opinion parmi de nombreux scientifiques, cependant à l’heure actuelle la théorie acceptée est celle selon laquelle il s’agit de structures formées il y a des millions d’années à partir d’autres structures volcaniques qui se sont enfoncées tandis que les coraux se sont développés dessus. Grâce à l’action conjointe du vent, des vagues et à l’érosion atmosphérique, les parties de l’atoll qui affleurent à la surface, est recouverte de terre fertile où se développent des graines de plantes (cocotiers, arbres à pain, etc) apportées par les oiseaux, par le vent et même par les courants marins, et sont ainsi transformées en îles.

Autres organismes marins fréquents dans cette communauté :

Faune: Poisson-clown rouge (Amphiprion frenatus), baliste léopard (Balistoides conspicillum), poisson-comète (Calloplesiops altivelis), poisson ange nain à deux bandes (Centropyge bicolor), poisson-papillon cocher (Chaetodon auriga), chétodon à croissant (Chaetodon lunula), chelmon à bandes cuivrées (Chelmon rostratus), chelmon à long bec (Forcipiger flavissimus), labre-oiseau (Gomphosus varius), blennie bicolore (Labroides bicolor), poisson-chauve-souris (Platax pinnatus), gaterin noir et blanc (Plectorhinchus picus), poisson ange impérial (Pomacanthus imperator), mérou de Grace Kelly (Chromileptis altivelis), nason à éperons oranges (Naso Lituratus).

 

DONNÉES TECHNIQUES DE L’AQUARIUM

Volume: 76,36 m3
Température: 23-27 ºC
Lumière: Importante / Fibre optique
Zonació: Infralittoral

 

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar los productos o servicios ofrecidos en nuestra página web mediante el seguimiento y el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, entendemos que usted acepta su instalación y su uso. Puede cambiar la configuración de su navegador o, en su caso, obtener más información en nuestra Política de cookies | OK