es ca en fr

LES MANCHOTS

2019-01-09

OISEAUX OU POISSONS ?

 

Les manchots appartiennent à un groupe d’oiseaux qui ne volent pas, et dont les ailes sont adaptées à la nage. C’est la raison pour laquelle on a longtemps cru qu’il s’agissait de poissons. Ils appartiennent tous à une même famille, celle des Spheniscidae.

Le nom original « pingouin »  correspondait à un oiseau des îles de l’Atlantique nord, éteint en 1844, qui n’était pas apparenté au Manchot empereur.

 

pingüino

 

À QUOI RESSEMBLENT LES MANCHOTS ?

 

Leur ventre est clair et leur dos foncé : c’est en fait un système de camouflage qui leur permet de passer inaperçus dans l’eau, en se confondant soit avec la clarté de la lumière du soleil, soit avec l’obscurité des profondeurs.

Sur la terre ferme, ils sont maladroits. Ils marchent debout en titubant, avec les ailes ouvertes pour garder l’équilibre. Ils ont 4 doigts sur chaque patte, 3 doigts antérieurs épais, réunis par une membrane interdigitale, et 1 doigt postérieur séparé, plus petit.

 

Ils sont recouverts de plumes ; celles du corps sont courtes et ressemblent à des écailles, celles de la queue, modifiées, leur servent de gouvernail quand ils nagent ou sautent hors de l’eau.

 

L’HABITAT DES MANCHOTS

 

Ce sont des animaux au sang chaud, dont la température corporelle est d’environ 40 °C. Leur corps est recouvert d’épaisses couches de graisse qui repoussent l’eau et les isolent du froid. Leur couche dense de plumes les aide également à conserver leur chaleur corporelle en piégeant l’air chauffé par leur propre corps. C’est cet air chaud qui provoque les bulles que l’on observe quand ils plongent.

 

 

pingüino

 

 

COMPORTEMENT ET REPRODUCTION

 

Les manchots passent l’essentiel de leur temps au sein de groupes appelés colonies, qui se reforment chaque année quand ils reviennent de l’océan pour se reproduire. Quand un couple se forme, les partenaires se mettent tête contre tête, bec en l’air et ailes en arrière, et émettent des cris qui sont propres à chaque individu, et les aident à se retrouver dans la colonie.

 

Comme tous les oiseaux, ils sont ovipares. Chaque année, les manchots reviennent vers leur lieu de naissance, où ils pondent des œufs avec précaution. Généralement au début du mois d’octobre, la femelle pond deux œufs qui éclosent au bout d’une quarantaine de jours. Le plus souvent, seul l’un des deux petits survit. À tour de rôle, l’un des parents protège les poussins pendant que l’autre va chercher à manger dans l’océan.

 

La majorité des couples de manchots construisent ensemble un nid à l’écart de l’eau, sous des arbustes, dans des grottes ou à l’air libre. Parfois, ils ne peuvent pas former de nid ; ils portent alors l’œuf sur leurs pattes pendant environ 6 semaines. Un repli de la peau recouvre l’œuf ou le poussin afin de le protéger et de le garder au chaud.

 

Les poussins sont dépourvus de plumes à la naissance. Ils restent donc dans leur nid le temps qu’une première couche de plumes très fines, le duvet, les recouvre et les protège du froid. Quand ils pêchent, quelques adultes restent auprès des jeunes pour les surveiller pendant que les autres chassent en groupe.

 

ALIMENTATION ET PRÉDATEURS

 

L’alimentation des manchots se compose de différents poissons, de calamars et de krill, des petits crustacés qui font partie du plancton et ressemblent à des crevettes. Leur langue épineuse accroche leurs proies qu’ils avalent entières, car ils n’ont pas de dents.

Parmi ses prédateurs, citons les léopards de mer, les pétrels, les orques et les requins.

 

RÉPARTITION

 

Les 17 espèces de manchots connues vivent exclusivement dans l’hémisphère sud, mais, contrairement à une idée couramment répandue, pas uniquement dans les régions froides. La majorité des espèces vit dans des zones tempérées ou tropicales, mais où l’eau est froide.

 

 

LE PLUS GRAND ET LE PLUS PETIT

 

Le manchot empereur (Aptenodytes forsteri)

 

C’est le plus grand des manchots (1,20 m pour un poids moyen de 30 kg) ; il peut vivre jusqu’à 20 ans.

On ne le trouve qu’en Antarctique où il forme des colonies de centaines de milliers d’individus.

Ils ont autrefois été massacrés pour le commerce de leur graisse et de leur peau ; l’accès difficile à la région antarctique a cependant contribué à leur préservation.

Ce sont d’excellents nageurs ; ils peuvent plonger jusqu’à 500 m de profondeur à une vitesse de 6 à 9 km/h. Ils peuvent rester jusqu’à 20 minutes sous l’eau sans respirer.

En période de reproduction, ils voyagent à 90 km à l’intérieur des terres, un long voyage qui débute en avril, à une époque où la température peut descendre jusqu’à – 40 °C.

Ils recherchent un partenaire en se donnant en spectacle, en levant les ailes et en s’inclinant. De mai à juin, la femelle pond un œuf que le mâle couve dans sa poche ventrale (l’œuf ne doit à aucun moment toucher le sol car cela serait fatal pour le poussin) pendant que la femelle va pêcher. Les mâles forment des groupes compacts pour se protéger du froid et du vent. Au bout de deux mois, les femelles reviennent et nourrissent leurs petits en régurgitant les aliments dans leur bec. C’est alors au tour du père d’aller chercher de la nourriture. À son retour, les deux parents s’occupent de leur petit. Une fois indépendants, les poussins reproduiront le comportement de leurs parents et formeront de petits groupes. Les manchots sont monogames et atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de 5 ans.

 

Manchot pygmée (Eudyptula minor)

 

Les plumes de son dos sont bleues. C’est le plus petit de tous les manchots (45 cm de long pour un poids maximum d’1,1 kg).

Il vit habituellement dans les mers du sud de l’Australie, prêt de la Nouvelle-Zélande.

 

 

LA STAR DE L’AQUÀRIUM

 

Manchot de Humboldt (Sphenicus humboldti)

 

pingüino humboldt

 

 

 

 

 

Caractéristiques du bassin des manchots

 

 

– Température de l’eau :                                                   17 ˚C

 

– Température de l’air :                                                     17˚ C

 

– Volume d’eau :                                                                 110 000 l

 

– Recirculation et filtration de l’eau :                             4 fois/heure

 

– Renouvellement de l’air :                                              10 fois/jour

 

– Nombre de manchots :                                                  21 : 11 mâles et 10 femelles (2018)

 

– Éclairage :                                                                         Variable pour reproduire le cycle quotidien du soleil

 

– Espèce :                                                                             Manchot de Humboldt (Spheniscus humboldti)

 

 

 

C’est une espèce grégaire, qui vit traditionnellement près des courants marins de Humboldt, et dont les populations se retrouvent du centre du Pérou au centre du Chili. En raison des changements causés par « El Niño » et « La Niña », qui affectent la température des eaux de ces courants, l’espèce est en danger d’extinction, avec une population totale de seulement 12 000 individus.

Le manchot de Humboldt pèse en moyenne entre 3 et 5 kg. Il vit en colonies qui se reproduisent sur les côtes des régions froides et tempérées de l’hémisphère sud. La nuit, ils dorment souvent dans des terriers, bien que certains d’entre eux préfèrent rester dehors ; ils peuvent dormir debout ou sur le flanc.

 

L’Aquàrium de Barcelone abrite une colonie de 21 individus et 12 poussins y ont vu le jour. La période de reproduction débute en mars et peut intervenir 2 fois par an. Les femelles pondent deux œufs que les manchots couvent pendant 40 jours. Les poussins restent dans le nid jusqu’à leurs 2 mois. Certains couples restent ensemble pendant 2 ans ou plus alors que certains individus changent de partenaire chaque année.

 

Le ventre des jeunes manchots est argenté. Une fois par an, les manchots muent ; à cette période, ils ont un air un peu hirsute. Les manchots se frottent souvent le bec sur le corps, car ils ont à la base de la queue une glande qui produit une huile imperméabilisante dont ils s’enduisent les plumes ; ce comportement est connu sous le nom de toilettage.

 

Deux fois par jour, nos soigneurs alimentent les manchots un par un, mais parfois ils lancent aussi la nourriture à l’eau, pour que les animaux plongent pour aller la chercher. Leur régime alimentaire se compose de harengs, de sprat et de poissons similaires.

 

 

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar los productos o servicios ofrecidos en nuestra página web mediante el seguimiento y el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, entendemos que usted acepta su instalación y su uso. Puede cambiar la configuración de su navegador o, en su caso, obtener más información en nuestra Política de cookies | OK